Perspectives de carrière

Des emplois variés autant en génie qu'en arpentage

La géomatique mène à des emplois très diversifiés et nos finissants en géomatique travaillent tant pour le gouvernement (ministère des Ressources naturelles, des Transports, de l'Environnement, de l'Agriculture, Statistiques Canada, etc.) que pour le secteur privé (firmes d'arpenteurs-géomètres bien sûr, d'ingénieurs-conseils, compagnies forestières, banques, etc.) et le milieu municipal. Le taux de placement de nos diplômés est très bon et ce, depuis plusieurs années.

Le génie géomatique: une croissance accélérée

Le secteur d’activité de la géomatique connaît une croissance accélérée et ses domaines d’application se multiplient (protection de l’environnement, santé, agriculture, marketing, sécurité civile, transport, jeux vidéo, tourisme, etc.). Les ingénieurs en géomatique sont donc très recherchés pour leurs compétences en conception de nouvelles technologies de mesure du territoire.

L'arpenteur-géomètre au coeur de la réforme du cadastre

La réforme du cadastre bat son plein au Québec. Entreprise en 1992, elle consiste à mettre à jour le registre actuel qui date de 1860. Le nouveau cadastre sera complet, fiable, informatisé et constamment actualisé. Cet important chantier apporte de nombreux contrats aux arpenteurs-géomètres du Québec.