Ingénieur en géomatique

Le baccalauréat en génie géomatique mène à l’Ordre des ingénieurs du Québec depuis 2007 et permet de devenir ingénieur en géomatique. Les diplômés qui ont gradués depuis ce temps travaillent dans des organismes très variés. Étant donné que les technologies évoluent sans cesse, ce professionnel a de nombreuses opportunités de carrière: sécurité publique, aménagement du territoire, environnement, ressources naturelles, santé, marketing, jeux vidéos, tourisme, etc.

Exemples de tâches réalisées par les ingénieurs en géomatique

  • Assurer le développement technologique appliqué à la gestion des voies navigables.
  • Participer à la recherche et le développement dans le domaine de l’intelligence géospatiale.
  • Concevoir et mettre en place des projets de cartographie web.
  • Manipuler, traiter, modéliser et analyser des données géospatiales à l'aide d'ArcGIS.
  • Développer des systèmes d'information en géomatique, des cartes interactives et des services web.
  • Effectuer de la programmation.
  • Développer des applications géomatique mobiles pour téléphone intelligent.
  • Planifier et superviser la réalisation des mandats de géomatique, contrôler et assurer la qualité des résultats, mesurer la performance et recommander les améliorations.
  • Participer à la conception et à la réalisation de la stratégie de développement, de déploiement et d'implantation des systèmes géomatiques d'entreprise.
  • Planifier, préparer et superviser les contrats de services professionnels ou de biens et services dans le domaine et évaluer la performance des fournisseurs.
  • Effectuer de l’analyse géomarketing.
  • Coordonner des projets de gestion des risques en agriculture. Adapter des solutions en assurance récolte. Réaliser des analyses spatiales des risques en agriculture.
  • Procéder à l’analyse spatiale et statistique de relevés de contaminants des sols dans le cadre d'une étude environnementale. 
  • Développer un programme d’automatisation des cartes d’intensité des tremblements de terre.
  • Intégrer différents produits cartographiques et de télédétection pertinents à la gestion des désastres.
  • Concevoir et améliorer les méthodes de travail au bureau et au terrain pour l'acquisition et le traitement des données par drone.
  • Effectuer une veille technologique sur les avancées en imagerie et miniaturisation des capteurs aéroportés.
  • Produire des cartes tactiques de contours de feu lors de la mobilisation d’une équipe de feux majeurs.
  • Traiter et analyser des images de télédétection et de photographies aériennes en soutien à des opérations policières.
  • Implanter des technologies GPS pour optimiser les opérations sur le terrain, gérer la flotte de véhicules et associer éventuellement des coordonnées géographiques aux rapports de police.

Lieux d’emploi occupés par les ingénieurs en géomatique

  • Hydro-Québec
  • Ministère de l'Environnement du Canada
  • Sûreté du Québec, Montréal
  • AQUA DATA  Inc, Pincourt
  • Ministère des Ressources naturelles - Gouvernement du Canada, Sherbrooke
  • k2 Geospatial, Montréal
  • Ministère de la sécurité publique, Québec
  • CANSEL, fournisseur d’équipement géomatique, Québec et Montréal
  • DMR-FUJITSU, Québec et Montréal
  • CGI, fournisseur de services en technologies de l'information (TI)
  • Effigis Geo solutions, Montréal
  • Ville de Montréal
  • Geo-Plus, Laval
  • CIMA + , Montréal
  • Leica Geosystèmes, Montréal
  • Garde côtière du Canada, Québec

Salaire annuel moyen des ingénieurs en géomatique

Le salaire moyen des ingénieurs, tous domaines confondus, est de 96 059 $ et de 54 322 $ en début de carrière (0 à 3 ans de pratique).  Il n’existe actuellement pas d’enquête salariale spécifique aux ingénieurs en géomatique.

Enquête sur la rémunération et les salaires moyens des ingénieurs

Articles intéressants à consulter sur les perspectives de carrière ou sur le domaine du génie géomatique

Voir plusieurs articles sur les carrières en géomatique et en arpentage (.pdf)