Photo

Des dunes de sable sur le fond du fleuve

09 décembre 2022

En juillet 2022, une équipe de chercheurs a effectué pendant quatre jours des levés hydrographiques de la surface du fond du fleuve Saint-Laurent dans la zone longeant la ville de Québec. Au cœur de l’été dernier, une expérience scientifique inusitée s’est déroulée pendant quatre jours sur le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Québec, plus précisément dans l’estuaire de la rivière Saint-Charles et le long du Quai de la reine, ainsi que près de l’île d’Orléans et près de Lévis, sur la rive sud. À bord du bateau de recherche Louis-Edmond-Hamelin, propriété du Centre d’études nordiques de l’Université Laval, le conseiller en pédagogie universitaire Willian Ney Cassol et l’étudiant à la maîtrise Juzer Noman, tous deux rattachés au Département des sciences géomatiques, ont récolté de nombreuses données sur la surface du fond du fleuve à l’aide d’instruments spécialisés. Le personnel à bord comprenait également le capitaine de l’embarcation, Benoit Cotton, de l’organisme de gestion de navires et équipements scientifiques REFORMAR, ainsi qu’une hydrographe, Natalie Pisciotto, du Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans.

À terre, la coordonnatrice du projet était la professeure Sylvie Daniel, également du Département des sciences géomatiques. «Ces levés hydrographiques, explique-t-elle, s’inscrivent dans le projet de recherche Osirisk auquel participent une demi-douzaine de partenaires. Osirisk vise à modéliser les risques d’inondation, notamment à Québec, dans le but de les prévenir le plus rapidement possible. Les levés effectués ont permis d’obtenir une modélisation 3D du fond du fleuve à certains endroits.»

Lisez l'article complet sur ULaval nouvelles

Photo
Retourner à la liste d'actualités