Actualités

Photo

Une entente avantageuse

03 décembre 2015

Cette entente portant sur une accessibilité accrue aux données géospatiales gouvernementales soutiendra et stimulera l'enseignement et la recherche appliquée sur le territoire québécois.

Le 18 novembre dernier, le Gouvernement du Québec et les universités québécoises, sous la coordination du Bureau de coopération interuniversitaire, ont annoncé une importante entente portant sur une accessibilité accrue aux données géospatiales gouvernementales. 

D'une durée de deux ans, cette entente, réunissant 18 établissements universitaires, a pour but de soutenir et de stimuler l'enseignement et la recherche appliquée sur le territoire québécois ainsi que de développer l'expertise québécoise en la matière. 

Selon le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN), Pierre Arcand, c'est une «belle occasion de mettre en valeur le patrimoine informationnel gouvernemental au profit des futurs professionnels et acteurs de la géomatique, de la gestion du territoire et des domaines connexes.» Plus d'une trentaine de jeux de données géospatiales produites par le MERN et d'autres ministères seront disponibles.

Tiré du journal de la communauté universitaire, Le fil du 3 décembre 2015.

Photo

L'Université Laval: première université québécoise carboneutre!

24 novembre 2015

Chef de file en développement durable, l'Université Laval devient la toute première université québécoise carboneutre. Elle est la première au Canada à présenter, sans y être obligée par une loi, un bilan nul de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Engagée en développement durable depuis ses débuts, l’Université Laval a fait de la lutte aux changements climatiques un projet mobilisateur où la formation, la recherche et l’expertise des membres de la communauté permettent de contribuer au développement et au mieux-être de la société et d’être un modèle inspirant pour les générations actuelles et futures. Par ses gestes et sa rigueur, l’Université devient un campus carboneutre.

Les aménagements de la Forêt Montmorency permettent, entre autres, d’absorber 13 945 tonnes de CO2 équivalent par année. Afin de compenser ses émissions des catégories 1 et 2 qu’elle ne peut éviter, l’Université peut compter sur ce puits de carbone en plus de plusieurs autres actions.

En savoir plus sur la carboneutralité de l'Université Laval.

Article paru dans La Presse: L'Université Laval premier campus carboneutre au Québec

Photo

Deux diplômés en géomatique se démarquent au « TechChrunch – Disrupt SF 2015 »

16 novembre 2015

Le Département des sciences géomatiques, en collaboration avec le CRG, tient à souligner la prestation au « TechChrunch – Disrupt SF 2015 » de deux de ses diplômés, soit Louis-Martin Losier (maîtrise en sciences géomatiques) et Étienne Desgagné (baccalauréat option génie géomatique et maîtrise en sciences géomatiques). 

Messieurs Losier et Desgagné ont démarré la compagnie Geovoxel (Rio de Janeiro, Brésil) qui œuvre principalement au développement d’une plateforme Web permettant d’effectuer des suivis de mouvement de sol (en temps réel, cartes, graphiques et alertes sont alors mis à la disposition des décideurs). En septembre dernier, Geovoxel a participé au « TechChrunch – Disrupt » à San Francisco qui met en évidence les startups dans le domaine des technos les plus prometteuses au monde. La compagnie fut choisie pour se présenter à l’évènement du BayBrasil devant un groupe d’investisseurs du Silicon Valley dont Google, Facebook, Alibaba, WhatsApp, LinkedIn. Geovoxel a également été mentionnée dans un article du ComputerWorld comme étant l’une des sept startups brésiliennes à s'être démarquée du « TechCrunch Disrupt SF 2015 ». C’est donc tout un exploit que ces diplômés du Département ont réussi. 

Toutes nos félicitations!

La direction du Département des sciences géomatiques

Photo

Semaine de l'éducation internationale du 17 au 19 novembre

10 novembre 2015

Participez aux activités de la Semaine de l'éducation internationale (SEI)! Posez toutes vos questions sur les possibilités d’études à l’étranger, participez à des conférences gratuites, discutez avec des étudiants internationaux, admirez une exposition de photos et de vidéos et bien plus. Toute l’information www.ulaval.ca/sei. Pour les études à l’étranger dans votre programme, consultez aussi votre Espace étudiant.

Photo

Formation en hydrographie

30 octobre 2015

Le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) offre une formation de 5 mois en hydrographie à partir du 8 février 2016. Cette formation est la seule reconnue au Canada par l'OHI en Catégorie B, et est accessible à des étudiants possédant au minimum un DEC en géomatique.

Pour plus de détails, consultez l’offre de formation sur le site Web du CIDCO.

Photo

5 générations d’arpenteurs-géomètres

05 octobre 2015

Bellemare et Bellemare arpenteurs-géomètres, c’est une histoire de famille qui dure depuis bientôt 140 ans. Fondée par Joseph-Narcisse Gastonguay en 1876, la firme a vu passer cinq générations d’arpenteurs-géomètres, dont plusieurs formés à l’École d’arpentage de l’Université Laval, elle aussi fondée par M. Gastonguay.

Le pionnier et ses descendants 
Lorsqu’il parle de son métier, une grande fierté habite Gilles Bellemare (Arpentage 1979), associé de l’entreprise familiale. Et pour cause: il représente la quatrième génération d’arpenteurs-géomètres de la famille, tout comme sa sœur Claire (Géomatique 2002), aussi associée de l’entreprise, et son frère Paul (Arpentage 1977), maintenant retraité. Gilles, Claire et Paul Bellemare ont été précédés dans l’entreprise par plusieurs arpenteurs-géomètres de renom, dont leur père, Toussaint Bellemare (Foresterie et géodésie 1945), leur grand-père, Louis Giroux, et leurs grands-oncles Gastonguay. Quant à leur arrière-grand-père, Joseph-Narcisse Gastonguay, il est un pionnier reconnu de l’arpentage, qui a marqué l’histoire du Québec et, sans aucun doute, celle de sa famille.

Membre fondateur et par la suite président de ce qu’on connaît aujourd’hui sous le nom de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec, Joseph-Narcisse Gastonguay a également été ingénieur en chef et directeur des travaux de colonisation au ministère québécois de la Colonisation, en 1895. Son souci de faire avancer la profession et son désir de former des arpenteurs instruits l’amènent à fonder, en 1907, l’École d’arpentage de l’Université Laval, où il agit à titre de professeur et de directeur. C’est le début de l’enseignement universitaire de l’arpentage au Québec et au Canada; le Département des sciences géomatiques, appellation moderne de l’École, reste le seul lieu de formation de niveau universitaire en arpentage au Québec. En 2007, une plaque à son nom a été posée dans l’entrée du pavillon Abitibi-Price. On avait déjà honoré sa mémoire en nommant «Joseph-Narcisse-Gastonguay» un lac, situé dans le Nord-du-Québec, et un canton, en Gaspésie.

Pour la suite du monde 
Gilles Bellemare ne cache pas sa grande reconnaissance pour la formation de qualité qu’il a reçue lors de son passage sur le campus. Il se rappelle le grand dévouement des enseignants et leur compétence, toujours au service des étudiants, et même des diplômés. Il garde d’ailleurs un lien constant avec le personnel de l’École que son aïeul a fondée, avec qui il échange parfois des informations. «N’importe quand, je peux appeler un professeur pour lui exposer un problème d’arpentage; à l’occasion, c’est l’un ou l’autre qui fait appel à mon expertise, qui veut connaître ma vision», témoigne-t-il. Avec les changements technologiques majeurs qu’a connus la pratique de l’arpentage, le diplômé doit faire preuve d’une grande capacité d’adaptation et de créativité quand il a besoin de résoudre un problème, une habileté qu’il attribue à sa formation universitaire.

L’arpentage est un réel mode de vie pour M. Bellemare. Ce qui l’a jadis amené à suivre la trace de ses prédécesseurs, c’est la grande liberté qu’avait son père, à la fois très présent pour ses enfants et arpenteur-géomètre accompli. En adoptant la même vision, il pense avoir transmis sa passion à son fils, Guillaume Bellemare, présentement étudiant en géomatique à l’Université Laval. Le jeune arpenteur-géomètre en devenir travaille déjà pour l’entreprise familiale comme technicien, durant la saison chaude, et contribuera certainement à écrire les chapitres suivants de cette riche histoire de famille.

Tiré du magazine Contact des diplômés de l'Université Laval

Par Eva Canac Marquis Dumas

Photo

Nos chercheurs en action

01 octobre 2015

3 octobre 2015

Joint Workshop on sustainable cities
Kyoto, Japon

Sylvie Daniel
Titre de la conférence : "Mobile LiDAR contribution to urban sustainable management"

12 au 16 octobre 2015

COSIT 2015
Santa Fe, États-Unis

Teriitutea Quesnot et Stéphane Roche
Titre de la conférence : "Quantifying the Significance of Semantic Landmarks in Familiar and Unfamiliar Environments"

14 octobre 2015

Colloque "Créer une collectivité intelligente à votre mesure"
Victoriaville, Québec

Stéphane Roche
Titre de la conférence : "L’urbanité n’a pas attendu la technologie pour être intelligente"

 

 

 

Photo

Stéphane Roche, ingénieur en géomatique

22 septembre 2015

"Les gens sont étonnés de constater la place que prend la géomatique dans leur vie quotidienne, que ce soit lorsqu'on leur demande leur code postal à l'épicerie pour faire du géomarketing ou lorsqu'ils publient des éléments géolocalisés sur Facebook. » mentionne Stéphane Roche, ingénieur en géomatique et professeur-chercheur au Département des sciences géomatiques de l'Université Laval.

En quoi consiste votre travail?

« J'enseigne à des étudiants aux baccalauréats en génie géomatique et en sciences géomatiques la cartographie sur l'internet et les bases de données géographiques qui permettent de gérer efficacement le territoire et de prendre des décisions. C'est utile à toute organisation qui doit comprendre comment ses ressources, ses clients, ses activités s'organisent sur un territoire. Par exemple, il peut s'agir d'une municipalité, notamment dans le cadre de projets liés au concept de ville intelligente, ou d'entreprises privées. Je me spécialise dans l'analyse des besoins des organisations pour arriver à créer des systèmes efficaces. Je réalise des projets sur le terrain, je publie des articles scientifiques, j'encadre des étudiants aux cycles supérieurs.

crédit photo: Pascal Ratthé, Le Soleil
entrevue de Martine Letarte

Lire l'entrevue complète parue dans La Presse

Photo

La nouvelle borne libre-service de réparation de vélo

15 septembre 2015

Le Comité de développement durable de la Faculté de foresterie, de géomatique et de géographie a fait l’acquisition de la toute première borne libre-service de réparation de vélo sur le campus. La borne est située à l’arrière du pavillon Abitibi-Price et est accessible en tout temps. Munie d’une pompe, elle est munie de la plupart des outils nécessaires aux ajustements de base sur un vélo.

Pour en savoir plus sur le développement durable à l'Université Laval.

Photo

Photographier la forêt boréale

03 septembre 2015

Yvan Bédard partagera ses trucs pour prendre de belles photos de faune et de flore. Vous aimeriez apprendre des trucs pour prendre de belles photos de la faune et de la flore québécoises? Participez à l'atelier de photo animé par Yvan Bédard, professeur retraité du Département de sciences géomatiques et artiste photographe. 

L'activité comprend un atelier théorique sur la photo naturaliste, une sortie accompagnée en forêt (à pied et en 4X4) où vous pourrez prendre des photos de petits spécimens et de paysages sauvages ainsi qu'un visionnement commenté des photos prises au cours de la journée.

Dimanche 6 septembre, de 9h à 14h30, à la forêt Montmorency.
Pour inscription: yvan_bedard@hotmail.com ou 418 561-7046.
Vous pouvez visiter le site d'Yvan Bédard à yvanbedardphotonature.com.
Photo

La Rentrée UL, l'événement où vous pourrez tout voir, tout avoir et tout savoir!

27 août 2015

Tout voir, tout avoir et tout savoir sur la vie universitaire! Retrouvez une multitude de services aux étudiants et d'associations étudiantes dans l'Atrium Jean-Guy-Paquet du pavillon Alphonse-Desjardins.

31 août et 1er septembre 2015 - De 8h à 17h

Visitez près d’une soixantaine de stands, procurez-vous votre agenda étudiant et profitez de l’occasion pour vous informer à propos des activités parascolaires.

9 septembre 2015 - À partir de 17h30

Assistez au Show de la Rentrée organisé par la CADEUL. Cet événement offre des scènes de styles variés dans les pavillons Alphonse-Desjardins et Maurice-Pollack. L'entrée est gratuite.

Pour tout savoir sur la Rentrée UL

Photo

Offre de projet de maîtrise dans le domaine du droit de l’arpentage

27 août 2015

Marc Gervais, professeur au Département des sciences géomatiques et chercheur régulier au Centre de recherche en géomatique, est actuellement à la recherche d’un(e) candidat(e) désirant poursuivre des études à la maîtrise en sciences géomatiques. Le sujet de recherche n’est pas imposé ou circonscrit d’avance, mais il doit se situer dans les domaines suivants (sécurité des droits fonciers, cadastre, bornage, enquête foncière, analyse foncière, principes de délimitation, déontologie). Le sujet de recherche sera choisi de concert avec le(la) candidat(e).

Pour tous les détails et pour soumettre votre candidature : Offre de projet de maîtrise dans le domaine du droit de l’arpentage.

Photo

Trois étudiantes et un membre du personnel de la Faculté honorés au Gala national Chapeau les filles-Excelle science

22 juin 2015

Marie-Christine Brochu, étudiante en sciences géomatiques, Véronique Patoine, étudiante en génie géomatique, Chloé Rosa-Teijeiro, étudiante en opérations forestières ainsi que Louis-Étienne Guimond, responsable des travaux pratiques au Département des sciences géomatiques ont été honorés dans le cadre du Gala national Chapeau les filles/Excelle science qui s’est tenu à l’Assemblée Nationale.

Le concours Excelle Science souligne la volonté et le travail des femmes inscrites au baccalauréat dans un programme de sciences et technologies menant à l'exercice d'un métier traditionnellement masculin.

Marie-Christine Brochu, étudiante au baccalauréat en sciences géomatiques

Lauréate d'un prix Excelle Science de 2000$ du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Marie-Christine a sillonné le fleuve Saint-Laurent, gravi les montagnes de la Gaspésie et conquerra bientôt les territoires rocheux de l’Abitibi. Fille de plein air et de grands espaces, elle trace son chemin d’arpenteuse-géomètre sans s’imposer de limites. « J’ai envie d’être une actrice de l’organisation du territoire et de toujours viser le mieux-être collectif », dit cette jeune femme polyvalente, mordue de maths et de physique. Son plan : s’attaquer à des travaux d’envergure – de l’implantation de complexes domiciliaires ou de parcs éoliens à l’auscultation de ponts ou de barrages hydroélectriques.

 

Véronique Patoine, étudiante au baccalauréat en génie géomatique

Lauréate d'un prix Excelle Science de 5000$ du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Véronique Patoine a exploré divers chemins avant de cliquer pour la géomatique. Un bac en physique d’abord, interrompu faute d’enthousiasme. Les plaisirs gastronomiques ensuite, avec un DEP en pâtisserie et l’acquisition d’un casse-croûte. Les exploits physiques aussi : du volleyball de compétition au triathlon en passant par la traversée du Canada à vélo. Mais seule la géomatique a réussi à combler son appétit de défis. « C’est une science méconnue, au service de l’humain dans une multitude de secteurs : environnement, épidémiologie, urbanisme... », dit Véronique, qui envisage de démarrer son entreprise.

 

Chloé Rosa-Teijeiro, étudiante au baccalauréat coopératif en opérations forestières

Lauréate d'un prix Excelle Science de 2000$ du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Chloé a toujours eu un intérêt marqué pour la gestion et les défis qu’elle apporte. Cette future ingénieure forestière n’est pas tombée loin de l’arbre : haute comme trois pommes, elle suivait en forêt son père, technologue forestier. D’abord inscrite en psychologie à l’université, Chloé constata qu'elle n’était pas dans la bonne voie. Elle passa en revue les baccalauréats et rapidement elle tomba sur celui en opérations forestières. Description détaillée du programme, liste des cours, possibilités de carrières, tout l’emballait. Les opérations forestières englobent plusieurs aspects dont la planification, l’organisation, la direction et le contrôle tant des ressources financières qu’humaines. Lutte aux feux de forêt? Recherche en opérations forestières? Elle ignore encore sa future branche.

Louis-Étienne Guimond, responsable des travaux pratiques au Département des sciences géomatiques

Lauréat du prix du Mentorat, Louis-Étienne a reçu cet honneur en raison de son aide apportée à Véronique Patoine, étudiante en génie géomatique dans la présentation de son dossier de candidature.

 

Photo

Offre de projet de maîtrise ou de doctorat dans le domaine de la modélisation géospatiale 3D

19 juin 2015

Jacynthe Pouliot, professeure au Département des sciences géomatiques et chercheuse au Centre de recherche en géomatique de l’Université Laval est à la recherche d'un étudiant désirant poursuivre des études de 2e ou de 3e cycle dans le cadre d'un projet portant sur la modélisation 3D d'objets souterrains. Plus spécifiquement, l'étudiant travaillera de concert avec l’industrie et le gouvernement à la conception de nouveaux types de modèles 3D mieux adaptés au contexte de prise de décision législative impliquant des objets souterrains (par ex. : réseaux de communication et de distribution).

Pour tous les détails et pour soumettre votre candidature: Projet de M.Sc. ou Ph.D. en modélisation 3D d'objets souterrains.

Photo

Le vent dans les voiles - un étudiant en géomatique au programme Mentor du SPLA

11 juin 2015

Philippe Girard est inscrit au baccalauréat en sciences géomatiques. Entre novembre 2014 et avril 2015, il a été jumelé à l'arpenteur-géomètre François Harvey, du Groupe VRSB, dans le cadre du programme Mentor du Service de placement. «Les rencontres avec mon mentor m'ont permis de mettre un pied dans la porte d'un bureau d'arpenteurs-géomètres, explique l'étudiant. Je voulais savoir si je serais à ma place dans ce monde qui m'était totalement inconnu. J'ai réalisé qu'avec mes antécédents universitaires, j'aurais de la difficulté à percer ce milieu. Je suis quelqu'un de savoir plutôt que de savoir-faire, comme le démontrent mon doctorat en biologie et mes années d'expérience comme chercheur.» Les rencontres avec son mentor se sont très bien passées. Il a trouvé ce dernier très ouvert. «Il n'y a pas eu de temps mort, dit-il. Ce fut instructif pour moi. J'ai bien apprécié l'expérience.»

Pour une quatrième année de suite, François Harvey a joué le rôle de mentor. Responsable des ressources humaines dans son entreprise, il trouve très intéressante cette formule qui lui permet de rester en contact avec le milieu universitaire dans l'espoir de recruter des candidats de choix. «Les étudiants qui s'inscrivent à ce programme entrevoient leur carrière, souligne-t-il. Ils démontrent du dynamisme, une qualité que je recherche.» Dans ses échanges, François Harvey décrit la réalité du marché du travail du point de vue de l'employeur, un côté de la médaille que l'étudiant connaît mal. Il se dit surpris par la qualité des questions qui lui sont posées. «Je sens le désir d'apprendre.» Pour lui, l'université ne constitue qu'une étape dans le cheminement du futur professionnel. «La réalisation de projets concrets avec des clients toujours plus exigeants en est une autre», ajoute-t-il.

Article complet du Fil  sur le programme mentor du Service de placement de l'Université Laval

Photo

Visionnez la conférence "Villes intelligentes, entre technologie et environnement" avec Sylvie Daniel

28 mai 2015

Réflexions sur la notion de ville intelligente: entre l'abondance de nouvelles technologies et le respect de l'environnement. Comment la technologie peut-elle rendre nos villes plus vertes? Quels sont les exemples à suivre de développement durable en milieu urbain?

CONFÉRENCIERS

Vicki May Hamm, mairesse de Magog, présidente du comité de réflexion sur les villes intelligentes à l'Union des municipalités du Québec.

Jean-François Barsoum, spécialiste des villes intelligentes et du développement durable chez IBM.

Sylvie Daniel, directrice par intérim de l'Institut Technologies de l'Information et Société, et chercheuse en géomatique, visualisation 3D, réalité augmentée, etc. à l'Université Laval.

Sehl Mellouli, chercheur spécialisé en gouvernance des villes intelligentes à la Faculté des Sciences de l'Administration de l'Université Laval.

Visionnez la conférence Villes intelligentes, entre technologie et environnement.

Photo

Chantal Arguin, arpenteure-géomètre, récipiendaire de la médaille Gloire de l’Escolle – Prix Grands Diplômés de l’Université Laval

27 mai 2015

Première femme à assumer la présidence de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec en 118 ans d’existence, Chantal Arguin a l’habitude d’œuvrer dans un milieu encore très largement masculin. Diplômée au baccalauréat en sciences géomatiques en 1990, elle travaille d’abord cinq ans dans un bureau d’arpenteurs-géomètres, avant de devenir directrice générale du plus important consortium d’arpenteurs-géomètres du Québec. Une ascension très rapide, que cette conférencière très appréciée explique par son humanisme, son désir de toujours se dépasser, et par son écoute attentive de la clientèle. Soucieuse de laisser sa trace dans la profession, Chantal Arguin lance en 2002 sa première entreprise : Groupe Trifide, offrant des services en géomatique. Réalisant des projets dans plus d’une dizaine de pays, cette organisation s’impose rapidement comme un chef de file en cartographie mobile de précision. Quelques années plus tard, la diplômée met sur pied une seconde entreprise soit Arguin et associés, arpenteurs-géomètres, une firme spécialisée en arpentage foncier. Très impliquée dans le mentorat d’affaires, ainsi que dans plusieurs conseils d’administration, Chantal Arguin espère ouvrir la voie à d’autres femmes.

Voir la vidéo de Chantal Arguin qui présente son parcours académique et professionnel en sciences géomatiques et comme arpenteure-géomètre.

Photo

Explorer le territoire: environnement et processus de paix.

25 mai 2015

Hédia Sammari étudiante au doctorat en sciences géomatiques, Samuel Gagnon, étudiante à la maîtrise en géographie physique et Moussa Bienvenu Haba, étudiant au doctorat en droit international pénal présentent leurs projets de recherche. Ils souhaitent prévenir les catastrophes naturelles ou d'autres problèmes grâce à un logiciel de géographie, ils tenteront de mesurer la quantité de gaz à effets de serre libérée par la fonte du pergélisol en Arctique et établiront le rôle des tribunaux pénaux internationaux dans le processus de consolidation de la paix.

À travers le concours interfacultaire de vulgarisation de la Chaire publique AELIÉS, les chercheurs et les créateurs de l’Université Laval communiquent leur passion en présentant le fruit de leurs recherches. Une occasion de première main d’en apprendre davantage sur les avancées actuelles du monde de la recherche scientifique.

Visionnez la vidéo Explorer le territoire: environnement et processus de paix - Cogito épisode 6.

Photo

Nos chercheurs en action

01 mai 2015

7 mai 2015

Colloque de l'Association de géomatique municipale du Québec
Université Laval, Québec

Mir A. Mostafavi
Titre de la conférence : "Innover en partenariat"

Jacynthe Pouliot
Titre de la conférence : "Le Lidar terrestre : Est-ce un instrument approprié pour la collecte et la modélisation des limites de propriétés d’un condominium?"

17 au 21 mai 2015

FIG Working Week
Sofia, Bulgarie

Jacynthe Pouliot
Titre de la conférence : à confirmer

Francis Roy
Titre des conférences : "Historical Wisdom and Modern Challenges in Quebec Land Administration: From Paper Cadastral Maps to On-Line Services"
et : "Gestion foncière des risques de désastre naturel : Études de cas en Afrique et en Amérique latine"

8, 27, 28 et 29 mai 2015

Pleins feux sur les certificats de localisation, session de formation à l'intention des notaires et des arpenteurs-géomètres

8 mai à Rouyn-Noranda
27 mai à Drummondville
28 mai à Granby
29 mai à Longueuil

Berthier Beaulieu
François Brochu

 

 

 

Photo

Arrivée d'un nouveau professeur : Christian Larouche

30 avril 2015

Le Département des sciences géomatiques est très heureux d’annoncer l’arrivée d’un nouveau professeur le 4 mai prochain. Christian Larouche a été recruté afin de répondre aux besoins de formation et de recherche dans le domaine de la mesure et captage de haute précision (ex. topométrie, métrologie, et nouveaux capteurs). M. Larouche détient un baccalauréat et une maîtrise en sciences géomatiques de l’Université Laval et un doctorat en photogrammétrie/télédétection de l’Université de Calgary. Il possède plus de 20 années d’expérience dont les plus récentes chez Trimble Corporation et Géo-3D, et diverses expertises dont :

  • Collecte et traitement des données de télémétrie mobile à partir de capteurs lidar et caméras numériques (régulières ou sphériques).
  • Développement de modèles de propagation d’erreurs de données recueillies à partir des divers systèmes d’acquisition (GNSS, inertiel, lidar, imagerie).
  • Implémentation de méthodes rigoureuses d’alignement des capteurs lidar et de caméras numériques.
  • Mise en place de sites et d’outils de calibrage des caméras composés de cibles codées autodétectables et d’une procédure d’acquisition et de traitement des images.
  • Conception d’algorithmes d’aide à la navigation au moyen d’imagerie faisant appel aux techniques de photogrammétrie et de vision artificielle.

Nous sommes déjà convaincus que M. Larouche apportera une contribution significative au Département des sciences géomatiques et deviendra un collaborateur de premier plan!

Jacynthe Pouliot
Directrice du Département des sciences géomatiques

Photo

Boursiers 2014-2015 du Département des sciences géomatiques

27 mars 2015

Le 19 mars 2015, en présence de M. Bernard Garnier, vice-recteur aux études et aux activités internationales, et de M. Robert Beauregard, doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, a eu lieu la cérémonie annuelle de remise des bourses de la Faculté. 

La direction du Département des sciences géomatiques tient à féliciter tous les étudiants boursiers du Département et à remercier tous les partenaires et donateurs.

BourseMontantRécipiendaire(s)*
Produits forestiers Résolu1 000 $Véronique Patoine
(B-GGO)
Association des femmes diplômées des universités (AFDU)1 500 $Marie-Catherine Brochu
(B-SCG)
ESRI Canada2 000 $Amin Gharebaghi
(D-SCG)
Fonds d'héritage de GEOIDE1 000 $Antoine Émond Verreault
(MM-SCG)
Rodolphe-De-Koninck (géographie forestière) du Fonds de recherche et de développement en foresterie (FRDF)3 000 $Alain Gouge
(D-SCG)
Fonds Joncas 1 800 $Pierre-Marc Gendron
(B-SCG)
Mathieu Paquette
(B-SCG)
Virgile Poitras 
(B-SCG)
Fonds Joncas - Bourse Bérard Tremblay inc.2 400 $Michaël Fortin
(B-SCG)
Excellence à l'admission au 1er cycle de l'Université Laval et Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique2 000 $

2 500 $

2 500 $

2 000 $
 
Firasse Abdul-Hadi (B-GGO)
Philippe Blais
(B-SCG)
Jean-Simon Blais
(B-SCG)
Félix Dumais
(B-SCG)
Stage Accélération Québec FRQNT-MITACS en collaboration avec K2 GEOSPATIAL15 000 $Julia Emma Zaldua
(MM-SCG)
Leadership et développement durable - Leadership scientifique5 000 $Anned-Linz Senadin
(MM-SCG)
Prix Excelle Sciences du MELS et du MESRS au concours Chapeau, les filles!2 000 $Julia Côté
(B-GGO)
Association de géomatique municipale du Québec (AGMQ) et Département des sciences géomatiques2 000 $Teriitutea Quesnot
(D-SCG)
Prix Rayonnement de la FFGG - Département des sciences géomatiques Simon Dufour Handfield
(B-SCG)
Excellence de 2e cycle du CELAT2 500 $Judith-Marie Beaudoin
(MM-SCG)
Association des Arpenteurs des Terres du Canada1 500 $Karoline Vallée
(B-SCG)

* B-SCG : Baccalauréat en sciences géomatiques
   B-GGO : Baccalauréat en génie géomatique
   MM-SCG : Maitrise avec mémoire en sciences géomatiques
   D-SCG : Doctorat en sciences géomatiques

Photo

Entrevue de Stéphane Roche sur la ville intelligente

25 mars 2015

Stéphane Roche, professeur titulaire au Département des sciences géomatiques, était invité à l’émission La sphère* à la radio de Radio-Canada le 21 mars 2015 pour parler de la ville intelligente.

Pour écouter cet entretien, rendez-vous à la section « Ville intelligente : un concept victime de son succès? » de la page suivante : http://ici.radio-canada.ca/emissions/la_sphere/2014-2015/archives.asp?date=2015/03/21&indTime=448&idmedia=7261731, puis cliquez sur le lien « audio fil ».

* La sphère propose chaque semaine un tour d'horizon de l'actualité vue à travers les médias sociaux et numériques. Il est également question des répercussions de ces technologies sur la vie politique, culturelle, économique, familiale, etc. 
Source : http://ici.radio-canada.ca/baladodiffusion/index_emission.asp?path=radio/lasphere

Photo

Lancement du portail Québec numérique

25 mars 2015

C’est le 19 mars 2015 qu’a été lancé par Sophie D’Amours, vice-rectrice à la recherche et à la création à l’Université Laval, le portail de veille numérique collaborative quebecnumerique.com qui est le fruit d'un partenariat entre l'Université Laval, la Ville de Québec et Québec numérique.

Ce projet, coordonné par Stéphane Roche, vice-doyen à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique et professeur au Département des sciences géomatiques, s’inscrit dans la continuité des travaux de la Chaire de recherche sur les cultures numériques.

Ce portail vise à offrir aux membres de la communauté numérique de Québec : 

  • un environnement dynamique de veille numérique; 
  • une plateforme d’échange de bonnes pratiques;
  • un lieu d’expression et de discussion pour tous les acteurs du numérique;
  • un vecteur de portée à connaissances des innovations numériques pour les néophytes et le grand public;
  • une cartographie dynamique de l’écosystème numérique de Québec.
Photo

Suzie Larrivée récipiendaire du prix Enseignement de la FFGG

20 mars 2015

La direction du Département des sciences géomatiques est très heureuse d’annoncer que Suzie Larrivée a remporté le 19 mars 2015 le prix Enseignement de la Faculté de foresterie, géographie et géomatique dans la catégorie responsable de travaux pratiques et de recherche. Celui-ci vise à reconnaître publiquement la distinction, par l’excellence de son enseignement, d’un professeur, d’un responsable de travaux pratiques, d’un chargé de cours ou d’un chargé d’enseignement de la Faculté.

En tant que responsable de travaux pratiques et de recherche depuis plus de 20 ans au Département des sciences géomatiques, Mme Larrivée participe aux cours touchant les systèmes d’information géospatiale (SIG) et les bases de données géospatiales. En plus de posséder une personnalité exceptionnelle, Mme Larrivée s’implique pleinement à tous les niveaux (étudiants, cours, programmes, encadrement et recherche).  Elle comprend bien les défis à relever, sait y trouver des solutions, est proactive, responsable, à jour dans ses connaissances et surtout passionnée de transmettre son savoir aux étudiants qui soulignent d’ailleurs chaque année son savoir-faire, la clarté de ses explications, sa disponibilité et son respect. Elle fut une des premières à s’activer à l’élaboration de cours offerts à distance au Département et poursuit encore aujourd’hui plusieurs actions de perfectionnement de l’offre de formation en ce sens.

Nos plus sincères félicitations à Mme Larrivée!

Photo

Karine Casavant, diplômée de l’Université Laval, première ingénieure en géomatique au Québec

23 février 2015

Karine Casavant, diplômée du baccalauréat en génie géomatique, a été la première à obtenir le titre d’ingénieur en géomatique au Québec. Elle a étudié auparavant à la technique de géomatique option cartographie au Cégep de l’Outaouais et travaille maintenant comme ingénieure à la Ville de Montréal, entre autres, sur un projet de cartographie des infrastructures d’aqueducs et des égouts de la ville.

Voir l’article complet sur son expérience comme ingénieure en géomatique (paru dans Le Soleil, 19 février 2015)